L’invention de la civilisation occidentale (Thomas C. Patterson)

 15,00

Je le précommande (livraison février 2021)

Thomas C. Patterson est professeur émérite d’anthropologie de l’université de Berkeley en Californie, dont il obtient un doctorat en 1964. En 2000, il rejoint le département d’anthropologie de l’université de Riverside, toujours en Californie. Il a mené des recherches archéologiques et ethnohistoriques au Pérou dans les années 1960. Depuis les années 1970, il étudie les organisations complexes des États-Unis. Ses recherches actuelles portent sur le développement historique de l’anthropologie et de l’archéologie dans le contexte politico-économique, social et culturel imposé par les États-nations, en particulier aux États-Unis, au Pérou et au Mexique ; sur les analyses critiques des tendances contemporaines de la théorie sociale et culturelle ; sur l’économie politique comparative ; sur la formation des classes et des États ; sur l’intersection de la classe, de la race et du sexe ; sur les théories du changement et du développement, en particulier les changements politico-économiques, sociaux et culturels associés à l’impérialisme et aux processus de mondialisation ; et sur la façon dont les réalités des sociétés du passé sont constituées et appropriées dans le tissu de la vie quotidienne d’aujourd’hui.

Qu’est-ce que la civilisation ? Le terme, communément identifié avec l’ordre et le progrès, recouvre aussi un autre sens, flagrant dans la dichotomie qu’il institue entre « civilisé » et « primitif ». Ce livre traite de l’idée de civilisation et de la façon dont, à différentes époques, le concept a été utilisé par les puissants afin de défendre leur statut. S’appuyant sur sa connaissance approfondie des sociétés primitives, l’anthropologue Thomas C. Patterson montre comment la classe, le sexisme et le racisme ont fait partie intégrante de la formation des sociétés « civilisées » en Europe occidentale.

Description