Aucune femme ne naît pour être pute (María Galindo & Sonia Sánchez)

 16,00

La phrase a vu le jour en Bolivie et s’est propagée en Argentine. « Aucune femme ne naît pour être pute », c’est le slogan de la banderole brandie par María Galindo et Sonia Sánchez lors de manifestations et de débats. C’est aussi le titre du présent ou­vrage, dans lequel ces deux figures du féminisme latino-américain contemporain analysent, du point de vue de la pute, l’ensemble des processus politiques, idéologiques et philosophiques qui à la fois permettent l’existence de la prostitution et invisibilisent les personnes prostituées du débat social.

La phrase a vu le jour en Bolivie et s’est propagée en Argentine. « Aucune femme ne naît pour être pute », c’est le slogan de la banderole brandie par María Galindo et Sonia Sánchez lors de manifestations et de débats. C’est aussi le titre du présent ou­vrage, dans lequel ces deux figures du féminisme latino-américain contemporain analysent, du point de vue de la pute, l’ensemble des processus politiques, idéologiques et philosophiques qui à la fois permettent l’existence de la prostitution et invisibilisent les personnes prostituées du débat social. La perspective développée par María et Sonia, véritable immersion dans l’univers prostitu­tionnel, offre à la lectrice et au lecteur des concepts analytiques nouveaux. Les autrices dénoncent sans ambages tous les profiteurs de ce sys­tème : les putards (les « clients »), les prostitueurs (l’État, le patriarcat) et les parasites (syndi­cats, églises et ONG). En définissant la rue comme un territoire po­litique, elles proposent de nouvelles manières de tisser des liens, afin que les femmes s’organisent et se rebellent.

María Galindo est Bolivienne. Il y a plus de quinze ans, elle a fondé avec quelques camarades le collectif féministe autonome Mujeres Creando.

Sonia Sánchez est Argentine. Elle a pris part à la fondation de l’organisation AMMAR Capital afin de lutter contre la répression policière à l’endroit des personnes en situation de prostitution à Buenos Aires.

Ensemble, elles ont mis sur pied l’exposition Ninguna mujer nace para puta ( « Aucune femme ne naît pour être pute »), à l’origine de l’écriture de ce livre.

ISBN : 978-2-490403-31-8

Brand

Éditions LIBRE

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

INTRODUCTION
Ensemble, révoltées et unies
Présentation des autrices
Présentation de l’édition bolivienne
NOUS AVONS TOUTES UNE FACE DE PUTE
La solitude de la pute
Ne sauvons pas la famille de la pute, mais la pute de sa famille.
L’omission de la pute
J’appelle les femmes « sœurs»
LA MÈRE QUI TA MIS.E AU MONDE
Je suis la mauvaise mère
Fils de pute, flles de pute
TU NE ME PLAIS PAS QUAND TU TE TAIS, CAR TU ES COMME ABSENTE
«Un vagin ne pense pas»
J’ai perdu le sentiment de honte et je ne veux pas le retrouver
Qui ose m’imposer des limites? Peut-être moi-même ?
Pute
Le mauvais mot
L’ÉTAT PROXÉNÈTE
État-proxénète et contrat sexuel :
« Je vous rends les capotes. Vous me rendez mon corps.»
LES PARASITES DE LA PROSTITUTION
Le syndicalisme
L’ONGisation
Les Églises
Les organisations des droits humains
Les expert·es
Les partis politiques
EUX ILS PROSTITUENT ET C’EST BIEN, MOI JE ME PROSTITUE ET C’EST MAL
Le père, le fils et le Saint-Esprit
Le prince charmant n’existe pas, le mac, si
Un pénis, n’importe quel pénis, est toujours minuscule.
Il n’y a rien à ajouter.
Aux pieds de l’obélisque de La Paz
PRENDRE LA PUTAIN DE RUE
Le temps
Les frontières
Règlement des maisons de tolérance
Concernant les maisons
Concernant la gérance
Concernant les prostituées
Concernant les prostituées hébergées
Concernant les prostituées clandestines
J’ai été la pute du coin de ta rue : la rue comme espace politique
COMMENT CONSTRUIRE UNE ASSOCIATION ENTRE NOUS ?
Une pute, pour une autre pute, c’est une pute
«Nous sommes égales» : organisation et associations
J’ai osé utiliser le mot « pute» : rompre avec le scénario offciel
L’organisation, ça me connaît, et je ne parle pas de comment je m’organise pour le repassage, la cuisine et le ménage
ANNEXE I : À VINGT CENTIMÈTRES DE L’INTERLOCUTEUR, À DEUX CENTS MÈTRES DE L’AUTORITÉ ÉTATIQUE ET AU CŒUR DES SENSIBILITÉS SOCIALES
En Bolivie
En Argentine
Le déplacement : où nous sommes allées
ANNEXE II : BOLIVIE ÉTAT PROXÉNÈTE : CORRUPTION RIME AVEC PROSTITUTION
Criminaliser « la pute», protéger le proxénète
Structure étatique proxénète
La préfecture mutile le corps de la « pute» et le réduit au vagin
La mairie et le contrôle territorial de la prostitution
Ministère de l’Intérieur
Aucune femme ne naît pour être pute

EAN: 9782490403318 Catégories : , GTIN: 9782490403318
Updating…
  • Votre panier est vide.